Croque monsieur brioché choc'orange

 

Je vous l'ai sans doute déjà dit, mais mon papa est un grand gourmand. Chaque week-end, après le déjeuner, il sacrifie avec ma mère au rituel du café. Et mon papa, avec son café, il aime bien avoir une gourmandise à y tremper. Faut dire qu'avec le café de Georges, ça fait tout de suite plus chic : on est Nespresso jusqu'au bout, ou on l'est pas. Alors, chaque week-end, j'ai la "lourde" charge de lui préparer la fameuse petite douceur, celle qui va bien avec le café de Georges (et que même lui n'y résisterai pas tant qu'à faire, on ne sais jamais dès fois qu'il passerait à l'improviste...). Ce qui n'est pas franchement évident. Non pas qu'il soit difficile, au contraire ^^" ! Mais c'est qu'il faut essayer de proposer chaque semaine des choses différentes, en composant avec le placard qui bien sûr, ne contient jamais les ingrédients dont on a besoin au bon moment. Donc, en trifouillant un peu, je suis tombée sur 2 tranches de brioches tranchées, à faire jusqu'à aujourd'hui ça tombe bien. Et en poussant un peu mon exploration, j'ai découvert une boîte de chocolats Aveline noir intense aux amandes, un reste des chocolats que nous avons reçu ce noël dernier. Mes neurones s'enclenchent, je pense "chocolat + brioche = tartine au chocolat...". Sauf que ça fait un peu pauvre quand même, Georges serait bien déçu... J'ouvre le frigo et que vois-je : un reste de marmelade à l'orange amère, avec de grandes tranches d'orange confites que tu sais pas quoi faire avec parce qu'elles ne se tartinent pas sur le pain beurré du matin. "Ting, chocolat + orange + brioche = croque monsieur !!". Eurêka, j'ai trouvé !!!

 

DSC06565

DSC06571

 

De quoi avez-vous besoin ?

  • de 2 tranches de brioche tranchée
  • d'un reste de marmelade à l'orange amère
  • de 6 avelines noir intense aux amandes (si vous n'avez pas, tout autre chocolat noir fait l'affaire)

Pour la décoration : de la chantilly

 

  1. Tartinez le reste de confiture sur chacune des tranches de brioche, et répartir les tranches d'orange sans oublier d'en réserver une pour la décoration.
  2. Sur l'une des faces, disposez les avelines. Fermez le croque avec l'autre tranche, face "confiturée" à l'intérieur, en appuyant bien.
  3. Enfournez à four chaud pour 15min environ à 200°, en le retournant à mi-cuisson pour qu'il soit bien croustillant des deux côtés. A ce moment, déposez la tranche d'orange restante sur le dessus.
  4. A la sortie du four, coupez-le en triangles : attention, ça coule tout partout ! Servez-les avec un gros nuage de chantilly, et dégustez immédiatement, ou pas : chaud, le chocolat est fondant; tiède, il se fige à la manière d'une ganache.

 

Bon, pour la présentation, Georges trouverait certainement à y redire. Mais, niveau goût, je vous garanti qu'il s'en lècherait les doigts !! Mon papa peut en témoigner ;) .